Le BDS au coeur des Quartiers Populaires (1)

(…) Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice. Il nous faut voir BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. (…) Omar Barghouti, 14 mai 2016.

groupe

Samedi 4 juin 2016, Centre commercial St. Paul (La paillade) avec des pailladins solidaires du BDS

DANS LE CONTEXTE D’ATTAQUE GLOBALE CONTRE LE BDS, OMAR BARGHOUTI MEMBRE FONDATEUR ET THÉORICIEN DU BDS RAPPELLE LES PRIORITÉS.

Dans l’appel du 14 mai, veille de la commémoration de la Nakba, Omar Barghouti, s’adresse au mouvement de solidarité à la Palestine et rappelle trois priorités du BDS international ((https://bdsf34.wordpress.com/2016/05/17/menace-de-mort-interdit-de-deplacement-omar-bargouthi-appelle-a-developper-le-bds/)). Ouvertement menacé de mort par un ministre israélien et quasiment « prisonnier » dans sa ville de Acre puis qu’interdit de déplacement, le dirigeant palestinien n’hésite pas  réaffirmer à la face de l’Etat israélien qui a déclenché la plus grande offensive internationale jamais vue contre le BDS, que les Palestiniens ne cèderont sur aucun de leurs droits quelque soit l’ampleur de la répression.

Par la même occasion il rappelle et demande au mouvement de solidarité de maintenir trois priorités malgré – et peut-être même, à cause du contexte- .

  • Ne rien céder sur le droit au retour des réfugiés,qui constitue la cible principale des attaques sionistes partout dans le monde.
  • Dans la défense du BDS attaqué, défendre, certes, la liberté d’expression du BDS mais ne rien lâcher sur les revendications du BD. Ce qui est une façon de souligner l’importance du maintien des actions B,D et S.
  • Et enfin, le point que nous traiterons ici, de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice. Il nous faut voir BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. (…).

DSC_0079

POUR LES POPULATIONS LES PLUS OPPRIMÉES, LUTTER POUR LE BDS PALESTINIEN C’EST AUSSI LUTTER  POUR LEUR PROPRE ÉGALITÉ DES DROITS, LIBERTÉ ET JUSTICE .

Les luttes pour le BDS Palestinien sont partie intégrante des luttes que mènent les populations les plus opprimées dans le monde affirme O. Barghouti car les valeurs de Liberté, justice, égalité et de dignité qui sont au coeur des revendications  du BDS Palestinien, sont également au coeur des aspirations et des revendications des populations les plus opprimées. En France les populations les plus opprimées sont celles issues de l’immigration coloniale vivant dans les quartiers populaires, les Roms, les « sans » : sans papiers, sans toit, sans travail…

Pour les populations issues de l’immigration coloniale, les près de 70 ans de résistance palestinienne, l’Appel BDS et ses perspectives stratégiques ont joué un rôle de révélateur qui a mis en évidence leurs PROPRES aspirations à la liberté, la justice, l’égalité et leur affirmation de dignité.

Ce que les ennemis des palestiniens et du mouvement de solidarité  dénoncent comme « l’importation du conflit », n’est autre que la mise à jour cette communauté d’intérêts résultant des injustices et discriminations infligées par un état colonial, là-bas et un racisme structurel d’état, ici. A ceux qui prétendraient que la comparaison ne tient pas en raison du nombre de morts, de la gravité des privations de liberté et des injustices  en Palestine en comparaison de la France, il sera aisé de répondre qu’une échelle de graduation moindre ne supprime pas l’injustice, la discrimination et les inégalités de traitement et que le racisme est le racisme et quel que soit son mode d’expression ou son intensité, qu’il est injustifiable, insupportable et inadmissible.

IMG_5300

Montpellier, juillet 2014 manifestation à l’appel du Comité BDS France 34.

LES POPULATIONS OPPRIMÉES ONT UN INTÉRÊT PLUS GRAND AU CHANGEMENT

On peut trouver un second motif à cette priorité soulignée par O. Barghouti : chez les populations les plus opprimées, l’exigence de justice et de liberté est plus forte et c’est là qu’on trouvera les forces les plus les plus déterminées, car les plus concernées,  pour combattre l’injustice et les inégalités.

C’est ce qui explique que lors des dernières offensives meurtrières israéliennes contre la population civile de la Bande de Gaza de ces dix dernières années, les habitants des quartiers populaires se soient mobilisés massivement dans les manifestations de rue pour s’opposer à l’agression israélienne et soutenir les palestiniens. Refusant l’invisibilité dévolue à leurs parents les dernières générations expriment plus ouvertement leur opposition à la politique criminelle de l’Etat d’Israël. Si l’émotion est la porte d’entrée tout à fait respectable dans le soutien à la Palestine, les jeunes générations s’engagent désormais dans l’action de façon durable avec le BDS qu’elles marquent de leur style militant et de leurs exigences de justice et de dignité. L’histoire du comité BDS France 34 témoigne de cette réalité.

SAADIA,  PORTE PAROLE DU COMITÉ BDS FRANCE 34 ÉVOQUE LA PLACE SPÉCIFIQUE DE LA PALESTINE DANS LES QUARTIERS POPULAIRES …

Cette intervention s’inscrit dans l’action du samedi 4 juin, au centre commercial de St. Paul à la Paillade, présentée plus en détail dans l’article suivant (LE BDS AU COEUR DES QUARTIERS POPULAIRES (2)

 

 

 

 

 

Publicités