L’accolade de Netanyahu à Bolsonaro fait écho à l’histoire cachée du soutien d’Israël aux autoritaristes du Brésil, révèlent des dépêches

bolso

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président brésilien Jair Bolsonaro au Mur des Lamentations, Jérusalem, lundi 1er avril 2019. (Photo: Amos Ben-Gershom/GPO)


Lire la suite

Si cela arrivait chez nous, cela ferait scandale. En Israël, c’est la norme

Jonathan Cook's picture
28 avril 2018

Depuis plus de 70 ans, la tradition sioniste de judaïsation des terres et de ségrégation résidentielle entre citoyens juifs et non juifs enracine l’apartheid en Israël

Que diriez-vous d’une ville blanche quelque part en Europe qui gèlerait un appel d’offres pour des parcelles de terrain dans un nouveau quartier parce que cela risquerait de permettre à des noirs d’y emménager ? Diriez-vous qu’elle est raciste ? Que penseriez-vous du maire de la ville s’il assumait sans ambages cette décision en invoquant l’objectif de préserver le « caractère blanc » de sa communauté ? Que c’est un fanatique ?

Lire la suite

Jenin n’oubliera pas le massacre commis par Israël

Ilan Pappe The Electronic Intifada 18 avril 2017

jenin

Des femmes retournant aux ruines de leurs maisons dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie occupée, après le retrait des forces israéliennes qui avaient attaqué le camp presque deux semaines plus tôt, le 18 avril 2002. Kael Alford KRT/Newscom

Lire la suite

Shimon Peres, Nobel de la paix, coupable de crimes de guerre !

Nous sommes des citoyens israéliens, actifs en faveur des droits de l’homme, de la paix et de la démocratie en Israël. Nombreux sont ceux qui, parmi nous, ont assisté à la politique violente et raciste appliquée actuellement par Israël contre des millions de Palestiniens. L’un des principaux hommes politiques israéliens derrière ces décennies d’oppression n’est autre que le président israélien Shimon Peres. Monsieur Peres n’est pas un homme de paix et il ne s’exprime pas en notre nom !

peres_afsud-1024x891

Shimon Peres, vieux routiers de la politique israélienne, très amis avec les dirigeants sud-africains à l’époque de l’apartheid

Lire la suite

Palestine. Des raids sur les camps de réfugiés raniment l’esprit de 1948

Par Amira Hass

Publié par Alencontre le 28 – août – 2016

!cid_part8_8A865C23_CE3A21AD@wanadoo

Soldats israéliens dans le camp de réfugiés d’Al-Fawwar le 16 août 2016

Les petits-enfants et arrière-petits-enfants de ceux qui avaient procédé aux expulsions de 1948 [1] pointent leurs fusils sur les petits-enfants et arrière-petits-enfants de ceux qui avaient été expulsés.

Lire la suite

Israël, imposer le silence sur les crimes de l’occupation

Par Gideon Levy
 

Yair Lapid, dirigeant du Yesh Atid

 

Tous les Israéliens qui brisent le silence sur l’occupation et les autres crimes accomplissent leur devoir patriotique, humain et moral. C’est la raison pour laquelle le leader de Yesh Atid, Yaïr Lapid, les craint tellement.

Lire la suite