5 JUIN 2015 : communiqué unitaire de soutien au Comité BDS France 34

Communiqué unitaire de soutien à BDS 34

signé, à ce jour, par : Attac, CCIPPP, AL, CGA, Ensemble!, MAN, NPA, PG, Solidaires 34, UJFP34, Paul Alliès (Professeur Emérite à l’Université de Montpellier), Jean-Paul Nuñez (Ancien délégué national de la Cimade en Région L.R

Nous avons reçu le soutien spontané pour la signature de ce communiqué de :

AFPS Nîmes, AFPS 63, AFPS Sambre-Avesnois (59), Campagne A.L.I Marseille, Collectif 69 Palestine, Collectif Judéo arabe et citoyen pour la Palestine, ISM, BDS France Toulouse,

Voir ci-dessous, à la suite du communiqué, le compte-rendu de la conférence de presse des signataires qui s’est tenue aujourd’hui à Montpellier
`


Depuis plusieurs semaines, à Montpellier, la LICRA mène campagne contre le comité BDS France34 et a organisé un rassemblement le samedi 30 mai pour demander l’interdiction de l’expression du comité BDS  (stand sur la Comédie le samedi, appel à manifestation…).

Cette agitation se produit au moment où le comité BDS France 34 et ses partenaires se mobilisent, comme chaque année, contre la journée sioniste dite « de Jérusalem » du 7 juin.

Cette célébration d’une ville présentée par ses promoteurs comme « une et indivisible », indiscutablement colonialiste, se tenant depuis 38 ans pour glorifier l’annexion et la colonisation de cette ville emblématique,  est un cas unique en France. L’appui, y compris financier, que lui accordent les élus locaux, de gauche comme de droite, participe  du défi du droit international quant au statut d’une ville que les Nations Unies définissent sans discontinuer comme étant partie intégrante des territoires palestiniens occupés !

Plus largement l’action de la Licra contre BDS 34  s’inscrit dans l’offensive déclenchée par Benyamin Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite contre la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), campagne pacifiste menée à l’échelle internationale à l’appel de la société civile palestinienne.

AttachéEs à la liberté d’expression et indépendamment de notre position en faveur ou non de la campagne BDS, nous défendons la possibilité pour le comité BDS d’exprimer sa position dans l’espace public montpelliérain.
Enfin nous tenons à dénoncer l’assimilation qui est faite par certains, à commencer par la Licra, de toute critique de la politique de l’Etat d’Israël à de l’antisémitisme ! Ce sont de tels amalgames qui en fait instillent le poison de cet antisémitisme que l’on prétend combattre !

Publicités