Poussez les Nations Unies à enquêter sur l’apartheid israélien

Agissez, demandez aux Nations Unies d’ouvrir une enquête. Soutenez l’appel de la société civile palestinienne à des sanctions ciblées pour que cessent l’apartheid d’Israël et son annexion illégale de la terre palestinienne.


Lire la suite

ONU : Flambée de démolitions en Cisjordanie pendant le COVID-19

Bureau de coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (UNOCHA) 

ONU_logo

Communiqué de Yvonne Helle, coordinatrice humanitaire par intérim pour les territoire

palestiniens occupés

Jerusalem, 4 November 2020

Lire la suite

ONU : La Cisjordanie subit la plus vaste vague de démolition depuis des années

Bureau de coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (UNOCHA) 

Communiqué de Yvonne Helle, coordinatrice humanitaire par intérim pour les territoire

palestiniens occupés

Jerusalem, 4 November 2020

Lire la suite

Plus de 100 syndicats, mouvements et associations de solidarité exigent l’inclusion de HPE dans la base de données de l’ONU sur la colonisation

HPE 11.4.2020

 

Plus de 100 syndicats, mouvements et associations de solidarité exigent l’inclusion de HPE dans la base de données de l’ONU sur la colonisation

4 novembre 2020

par le Comité National BDS palestinien (BNC)

HPE (Hewlett Packard Enterprises) fournit des serveurs pour la base de données de l’Autorité israélienne sur la Population et l’Immigration, qui comprend les Israéliens qui vivent dans les colonies illégales sur le territoire palestinien occupé.

Plus de cent syndicats, associations d’étudiants, mouvements et associations de solidarité à travers le monde se sont associées pour envoyer une lettre au Bureau du Haut Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies (OHCHR) Michelle Bachelet, exigeant que Hewlett Packard Enterprises (HPE) soit inclus dans la base de données des sociétés complices de l’entreprise coloniale d’Israël. HPE fournit des serveurs exclusifs pour le maintien de la base de données pour l’Autorité israélienne de la Population et de l’Immigration. Celle-ci comporte la ‘base de données Yesha’ des citoyens israéliens qui vivent dans les colonies illégales sur le territoire palestinien occupé.

Parmi les signataires on trouve Forsa, le plus grand syndicat irlandais de service public, ainsi que Sinn Fein et le Parti Communiste d’Irlande ; Central Unica dos Trabalhadores, centre national des Syndicats du Brésil, qui compte 7.5 millions de membres ; UNISON, le plus important syndicat du Royaume Uni avec plus de 1.3 million de membres, et la Fédération des Etudiants d’Inde, la plus grande association étudiante d’Inde avec plus de 4 millions de membres.

Vous trouverez ci-dessous la lettre envoyée à l’OHCHR, suivie des signataires.

Mme. Michelle Bachelet,

Haut Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU

30 octobre 2020

En février 2020, le Bureau du Haut Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies (OHCHR) a publié sa très attendue base de données des sociétés complices de l’entreprise coloniale d’Israël. Il a listé 112 sociétés qui fournissent des équipements et des services pour entretenir, construire et étendre les colonies illégales israéliennes dans le Territoire Palestinien Occupé (TPO), y compris Jérusalem Est. La base de données est largement appréciée en tant qu’outil permettant de s’assurer que ces entreprises respectent les droits fondamentaux des Palestiniens. La Résolution 31/36 du Conseil aux Droits de l’Homme, qui a établi cette base de données, exige aussi qu’elle soit annuellement mise à jour.

Nous, organisations signataires, exhortons par conséquent l’OHCHR à inclure Hewlett Packard Enterprises (HPE) dans la prochaine mise à jour de la base de données des sociétés complices de l’entreprise coloniale illégale d’Israël.

HPE fournit des serveurs à l’Autorité Israélienne pour la Population et l’Immigration pour l’entretien du registre israélien informatisé de la population, qui comprend la ‘base de données Yesha’ des citoyens israéliens qui vivent dans les colonies illégales des TPO. Par conséquent, HPE joue un rôle conséquent dans l’entretien de l’entreprise coloniale israélienne.

Nous vous exhortons à inclure HPE dans la base de données pour sa complicité dans l’entreprise coloniale d’Israël et le profit qu’elle en tire, ce qui équivaut à la pratique du colonialisme de peuplement et de l’apartheid.

Au vu de l’annexion de facto continue et de l’annexion de jure projetée du territoire palestinien occupé par Israël, deux faits que vous avez fermement condamnés comme illégaux, il est plus urgent que jamais de s’assurer que les entreprises satisfont leurs obligations de respecter les droits de la personne humaine et ne soutiennent pas ce régime colonial illégal et criminel. La base de données du Conseil aux Droits de l’Homme est un outil efficace de responsabilité dans ce but, et l’inclusion de HPE, et autres entreprises également complices, est une démarche nécessaire dans la bonne direction.

Traduction : J. Ch. pour BDS France

https://bdsmovement.net/news/100-unions-movements-and-solidarity-groups-demand-hpe-inclusion-un-settlement-database?fbclid=IwAR2GTztuqZsZ_EkfOPizhAqhLweIuTfRvYOldh7Eomz4wfRE5GG5PmSGgao

 

L’ONU et la question de l’apartheid israélien

L’apartheid est défini dans la Convention internationale pour l’élimination et la répression du crime d’apartheid et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) comme un régime institutionnalisé de domination raciale et d’oppression systématique qui commet des actes inhumains similaires à ceux commis en Afrique du Sud dans le passé, dans le but de maintenir ce régime.

Lire la suite

Israël doit relâcher les enfants palestiniens, disent les Nations Unies

01

Des soldats israéliens arrêtent un garçon palestinien pendant les manifestations contre le plan « Paix pour la prospérité » du président des Etats-Unis Donald Trump, dans le camp de réfugiés d’al-Arroub, près de la ville cisjordanienne de Hébron, le 11 février. Mosab Shawer APA images

Lire la suite

Les Nations Unies publient la liste des compagnies profitant des crimes de guerre israéliens

liste

Une excavatrice fabriquée par JCB est utilisée par les autorités israéliennes d’occupation pour détruire une maison palestinienne, dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, en 2011. La compagnie britannique figure dans la base de données des Nations Unies, publiée le 12 février, des compagnies qui travaillent dans les colonies israéliennes. Mahfouz Abu Turk APA images

Lire la suite