Quand la loi viole le droit, la résistance et la désobéissance civile sont légitimes !

CRSGrammont

Les CRS, gaz lacrymogènes en main, empêchent les manifestant.e.s d’approcher de la journée sioniste du 24 juin 2018 dans le parc municipal de Grammont (Montpellier).

Les CRS protègent la tenue de la 41 ème journée sioniste du CCCJM. Cette fête qui commémore la « réunification de Jérusalem » et « Jérusalem capitale d’Israël » est une manifestation publique qui viole ouvertement le droit international.  En autorisant cette manifestation et en la protégeant, l’État français se fait complice de cette violation du droit international.

Lire la suite

Publicités

La Paillade : Les commerçants disent non au spectacle soutenu par l’État d’Israël

vignette

Les commerçants signent la pétition contre le spectacle soutenu par l’État israélien et affichent sur leur vitrine l’appel au rassemblement des 20 et 21 mars 2018..

Lire la suite

Un petit florilège de vidéos qui montrent la diversité de nos interventions

– NAQBA 2014 – Comité BDS France 34 MONTPELLIER. 17/05/2014

 

– Action des comités BDSF 30 & 34 à la Direction Régionale des Douanes Montpellier,8/02/2013

 

– Manifestation contre la journée sioniste dite « de Jérusalem ». Montpellier 23/06/2013

 

– BDS-SUD : Action de boycott culturel, contre le partenariat ISRAËL/CINEMED 28/10/2014

 

– Montpellier BDS France 34, Montpellier: Baptême de la Place de GAZA 20/11/2014

 

-Boycott culturel Israël : Carpentras 6/10/2014

 

Pour visualiser les dernières vidéos de nos actions ; cliquez ici

Journée sioniste de Grammont, nouvel enfumage , nouvel échec.

La journée sioniste du CCCJM dite Journée de Jérusalem est un événement unique en France et même en Europe qui commémore en France, le fait colonial d’un pays étranger (Israël) en présence du consul de ce pays. La Journée dite de Jérusalem du Centre Communautaire et Culturel Juif de Montpellier (CCCJM) commémore et célèbre en présence du consul d’Israël et des représentants de tous les exécutifs de la Région la prise de Jérusalem-Est par l’armée israélienne le 7 juin 1967 ainsi que l’occupation et la colonisation de la ville de Jérusalem depuis cette date. Contrevenant au droit international, à 4 résolutions de l’ONU (252, 476, 478, 672) ils proclament la « réunification » de Jérusalem et la déclarent capitale une et indivisible de l’Etat d’Israël.

Contraint par les campagnes de dénonciation de ce scandale,  le CCCJM ne peut plus depuis plusieurs années afficher publiquement ses positions coloniales, il est contraint de biaiser et de recourir à divers artifices pour tenter de masquer le caractère politique de cette fête.

Cette année ils ont choisit : « Si Jérusalem m’était conté… »

« SI JÉRUSALEM M’ÉTAIT CONTÉ »

2016-sucette-jacou-17juin_01

Affiche de la 39ème année de la journée sioniste dite de « Jérusalem »

Lire la suite

Le BDS au coeur des Quartiers Populaires (1)

(…) Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice. Il nous faut voir BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. (…) Omar Barghouti, 14 mai 2016.

groupe

Samedi 4 juin 2016, Centre commercial St. Paul (La paillade) avec des pailladins solidaires du BDS

Lire la suite