Aux membres des listes et aux candidat.e.s à l’élection municipale de la ville de Montpellier, mars 2020.

LETTRE OUVERTE :

LOGO COLLECTE

Madame, Monsieur,

 

Rompre avec l’héritage politique sioniste du PS et du frêchisme.

Avec l’arrivée à la mairie de Montpellier du candidat PS, G. Frêche en 1977, on assiste à la prise du pouvoir du PS qui, à de rares exceptions près, va régner en maître sur tous les exécutifs du Languedoc-Roussillon à commencer par la Région et en particulier sa capitale régionale et le département 34. Le PS et G. Frêche sont bien connus pour leur constant soutien à l’État colonial d’Israël. Dans ce contexte, les associations juives sionistes de Montpellier, bien connues pour leur soutien aveugle à l’État d’Israël, ont reçu un soutien politique et financier exceptionnel. Si le retrait du PS puis la mort de G. Frêche a créé quelques dissensions dans son courant politique, ses héritier.e.s (revendiqué.e.s ou non) ont tous.tes maintenu à ce jour leur soutien politique et financier aux associations pro-israéliennes de Montpellier.

 

L’État israélien est un État raciste et d’apartheid

L’État d’Israël est depuis sa création un État colonial qui s’est développé et étendu en violation constante du droit international et des droits humains. On ne compte plus les résolutions de l’ONU qui condamnent ces violations commises avec la protection des USA et le silence complice de l’Union européenne. D. Trump et Netanyahu qui ont balayé les hypocrisies des accords d’Oslo déploient ouvertement leur politique coloniale et raciste au mépris du droit international et des droits humains. La loi « Fondamentale » votée en juillet 2018, officialise l’apartheid et la nature raciste de cet État. La déclaration de « Jérusalem » capitale d’Israël et le plan Trump-Netanyahu annoncé ces derniers mois, constituent, s’il le fallait, les preuves indéniables de la nature coloniale et raciste structurelle de l’État israélien.

 

L’appel de la société civile palestinienne : BDS

Face à l’apartheid et au silence complice des États occidentaux, 172 associations et organisations palestiniennes ont lancé en 2005 un appel aux sociétés civiles du monde entier pour une action non-violente de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international et les droits humains. En réponse le Comité BDS France Montpellier s’est constitué en mai 2009.

 

JOURNEE DITE DE « JERUSALEM »

A Montpellier, la Journée de « Jérusalem » est sans aucun doute, depuis 1977,  l’événement politique – unique en France – le plus significatif de ce soutien et aussi le plus révoltant car il viole ostensiblement le droit international en présence des élus et des exécutifs de la Région, du Département, de la Ville de Montpellier et de la Métropole avec l’argent des contribuables.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=143&v=jNqcwFeNWWM&feature=emb_logo (2’44).

 

Si vous êtes élu.e, vous engagez-vous à cesser tout soutien financier et politique à cette initiative ? vous engagez-vous à ne pas assister, ni à vous faire représenter lors de cet événement ? ni à prêter ou louer des locaux municipaux à cet événement qui commémore un fait colonial condamné par l’ONU ?

 

Vous trouverez un bref historique jusqu’en 2016 des actions BDS relatives à cette journée : https://www.bdsfrance.org/cest-le-debut-de-la-fin-de-la-journee-sioniste-dite-de-jerusalem-a-montpellier/?print=print

 

JUMELAGE AVEC TIBERIADE

Depuis 1983 Montpellier est jumelée avec la ville israélienne de Tibériade. Ce jumelage a été inauguré en grande pompe avec l’attribution de locaux (inoccupés d’ailleurs). Vous n’auriez sans doute pas accepté de jumeler Montpellier avec une ville d’Afrique du Sud du temps de l’apartheid.

 

Si vous êtes élu.e vous engagez-vous à, dans un premier temps, geler le jumelage avec Tibériade en vue de le rompre tant qu’Israël ne respectera pas le droit international ? et attribuer les locaux (rue Edouard de Villalonga) à une association de ce quartier.

 

Cette demande est ancienne et a déjà mobilisé des milliers de montpelliérain.nes..

2000

tract

REFUSER LES PRODUITS ISRAÉLIENS DANS LES CANTINES ET RESTAURANTS MUNICIPAUX

 

Plus d’une trentaine de municipalités de l’État d’Espagne ont voté le refus de s’approvisionner en produits alimentaires (fruits et légumes ) en provenance d’Israël en raison des violations du droit international et des droits humains de cet État.

 

Si vous êtes élu.e,

Vous engagez-vous à refuser tout contrat avec des entreprises impliquées dans la colonisation lors d’attributions de marchés publics tels que l’approvisionnement des cantines et les achats de fournitures.

Vous engagez-vous à veiller à ce que la gestion montpelliéraine ne passe pas contrat avec les banques-assurances françaises qui participent directement ou indirectement à l’expansion de la colonisation israélienne ? (voir liste noire publiée par l’ONU).

 

DÉVELOPPEMENT DES LIENS ET DE LA SOLIDARITÉ AVEC LA PALESTINE

 

Si vous êtes élu.e, vous engagez-vous à mettre en place des programmes de coopération décentralisée dans divers domaines avec des villes ou villages palestiniens ou encore avec des camps de réfugiés notamment à Gaza qui est sous blocus depuis 12 ans. Partenariats économiques ou culturels, échanges et voyages de découverte impliquant des élu/e/s , des acteurs de la société civile…?

 

AFFIRMER PUBLIQUEMENT LE SOUTIEN ET L’APPLICATION DU DROIT INTERNATIONAL ET DES DROITS HUMAINS

 

Si vous êtes élu.e vous engagez-vous à rendre public votre attachement au respect des décisions de l’ONU visant directement la politique d’Israël en matière de droit international et des droits humains ?

 

LIBRE EXPRESSION DE LA CAMPAGNE BDS FRANCE MONTPELLIER

 

A Montpellier un Comité BDS a vu le jour en 2009 en vue d’informer la population, dénoncer la politique d’Apartheid et de colonisation de la Cisjordanie et le blocus de Gaza.

Mais depuis 2015 la municipalité actuelle, sous pression du CRIF et autres instances pro-sionistes, tente interdire toute expression de la campagne BDS France Montpellier et donc toute dénonciation des crimes de l’Etat israélien, notamment place de la Comédie mais également sur le marché de La Paillade.

Interdiction de stand place de la Comédie, interdiction d’expression dans les halles de La Paillade, 14 PV (pour occupation illégale de l’espace public), PV et procès (2) pour bruit (lors d’une manifestation), « tapage nocturne » place de la comédie ( !)… Convocations à la police (10) de militant.e.s pour ces mêmes motifs…et tout récemment attaque au canon à eau contre une poignée de militant.e.s qui tenaient des drapeaux palestiniens place de la Comédie.

https://bdsf34.wordpress.com/2020/02/19/le-harcelement-de-la-ville-de-montpellier-via-sa-police-contre-bds-france-montpellier-et-ses-militant-e-s-continue/

https://bdsf34.wordpress.com/2019/12/22/bds-france-montpellier-merci-a-vous-pour-ce-bilan-daction-positif/

https://youtu.be/y54VQqj1o4k

 

Si vous êtes élu.e, vous engagez-vous à cesser la répression policière et judiciaire contre la Campagne BDS France Montpellier ?

Autoriserez-vous la libre expression de BDS France Montpellier sur les lieux publics et notamment le stand place de la Comédie (deux fois par mois) ?

 

Dans l’attente de vos réponses nous vous adressons nos salutations.

 

Campagne BDS France Montpellier

comitebdsfrance34@gmail.com

https://bdsf34.wordpress.com/

 

 

Les membres de la Campagne BDS France : https://www.bdsfrance.org/qui-sommes-nous/signataires-de-la-campagne-bds-france/