Les prisonniers palestiniens entrent dans leur 4ème semaine de grève de la faim et appellent à une action solidaire en lien avec BDS

Comité National Palestinien Boycott Désinvestissement Sanctions (BNC)

apal

9 mai 2017  –  Aujourd’hui, la grève de la faim de masse des Palestiniens dans des prisons israéliennes est dans sa quatrième semaine ; c’est un moment critique où les centaines de grévistes de la faim peuvent avoir des difficultés, voire une impossibilité, à se tenir debout. À l’écoute de l’appel du 6 mai du mouvement des prisonniers palestiniens qui dirige cette grève pour mettre fin aux violations des droits des Palestiniens et pour garantir la dignité et des conditions humaines aux prisonniers politiques, le Comité National Palestinien (BNC) appelle:

  • À l’arrêt immédiat par l’Autorité Palestinienne de sa soi-disant « coordination de sécurité » avec les forces d’’occupation israéliennes. Cette collaboration va contre le consensus palestinien et viole une décision de mars 2015 prise par l’OLP, le seul représentant légitime du peuple palestinien.
  • À des poursuites contre les représentants israéliens, dont le ministre de la sécurité publique, Gilad Erdan, les représentants de l’administration pénitentiaire israélienne et des agences de renseignement pour leurs rôles respectifs dans les graves délits commis contre les prisonniers palestiniens, parmi lesquels la torture. Puisque les tribunaux israéliens faillissent à les faire répondre de leurs actes, des tribunaux étrangers doivent promouvoir la compétence universelle et assurer que ceux qui perpètrent des violations majeures des droits des êtres humains ne bénéficient pas d’impunité.
  • Au rejet par les médecins du monde entier du gavage comme forme de torture et au rejet d’accréditation de tout médecin qui accepte de participer à ce crime. Certains rapports font état de plans de la part d’Israël pour faire venir de l’étranger des médecins pour forcer les prisonniers palestiniens à s’alimenter ; il faut s’opposer à ces plans et les condamner.
  • À intensifier les campagnes BDS pour tenir Israël responsable de ses crimes contre le peuple palestinien, dont le traitement cruel et inhumain des prisonniers palestiniens fait partie. Hewlett Packard (HP) et G4S en particulier sont des entreprises qui devraient faire l’objet d’une escalade de boycotts pour leur complicité avec le brutal système d’incarcération et d’abus des prisonniers politiques palestiniens.

 

Le soutien aux demandes de la grève de la faim massive des prisonniers palestiniens s’est répandu dans plusieurs pays arabes, en particulier en Égypte, en Jordanie, au Liban et au Maroc, avec un nombre croissant de célébrités qui se sont jointes au #SaltWaterChallenge. Les syndicats palestiniens ont aussi exprimé leur soutien, de même que les défenseurs des droits des êtres humains de par le monde.

Le BNC a confiance que cette grève de la faim réclamant la dignité et la liberté va enrichir la résistance populaire non violente contre l’injustice israélienne et faire avancer les aspirations à la liberté, la justice et l’égalité du mouvement BDS.

 

Le Comité National Palestinien BDS (BNC) est la plus grande coalition de la société civile palestinienne. Il conduit et soutient le mouvement mondial Boycott, Désinvestissement et Sanctions. Rendez vous sur www.bdsmovement.net et suivez @BDSmovement

Traduction SF pour BDS France

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les prisonniers palestiniens entrent dans leur 4ème semaine de grève de la faim et appellent à une action solidaire en lien avec BDS »

  1. Ping : Les prisonniers palestiniens entrent dans leur 4ème semaine de grève de la faim et appellent à une action solidaire en lien avec BDS |

Les commentaires sont fermés.