Un nouveau rapport des Nations-Unies confirme Israël comme « État d’apartheid », et fait appel au BDS

RAPPORT-ONU


Comité national palestinien du BDS, 16 mars 2017

Le Comité national palestinien (BNC) du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne, accueille avec chaleur, comme un « un progrès historique », le rapport publié ce jour par la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA) des Nations-Unies, rapport qui apporte la preuve indubitable qu’Israël impose un système d’apartheid à l’ensemble du peuple palestinien.
Le rapport de l’ESCWA fait appel aux mesures BDS pour mettre fin au régime d’apartheid d’Israël.
Le mouvement mondial du BDS pour les droits des Palestiniens, conduit par le BNC, a invariablement décrit Israël comme un régime d’ « occupation, de colonialisme de peuplement et d’apartheid » contre tous les Palestiniens.
Accueillant avec chaleur le rapport de l’ESCWA comme un « progrès historique », Ingrid Jaradat, membre du secrétariat international du BNC, ajoute :
« C’est la première fois qu’une institution des Nations-Unies apporte la preuve indubitable qu’Israël est coupable du crime d’apartheid contre le peuple palestinien – ce qui vient confirmer les conclusions du mouvement BDS depuis 2005. Étant donné que l’apartheid constitue le deuxième crime le plus grave contre l’humanité dans le droit international – après le crime de génocide -, cette conclusion accablante par l’ESCWA renforce l’argumentation en faveur de sanctions internationales contre Israël ».
Le mouvement BDS s’est développé de façon impressionnante au cours des dernières années, obligeant de grandes entreprises, notamment Veolia, Orange et G4S, à abandonner le marché israélien, et convainquant d’importants fonds de pension de se désinvestir des banques et sociétés qui sont impliquées dans les violations d’Israël contre les droits humains. L’isolement académique et culturel d’Israël est lui aussi en progression.
Guman Mussa, coordinateur des campagnes arabes mondiales avec le BNC, ajoute :
« Le rapport de l’ESCWA constitue un précédent pour les Nations-Unies en ce qu’il appelle les gouvernements nationaux et la société civile internationale à appuyer le BDS en tant que mécanisme le plus efficace pour faire rendre des comptes à Israël. Agir pour mettre fin à l’apartheid d’Israël n’est pas une mesure optionnelle pour une action, c’est une obligation en application du droit international ».
Omar Barghouti, cofondateur du mouvement BDS, conclut :
« Notre instant sud-africain approche. Ce nouveau rapport des Nations-Unies est un indicateur pur et simple que l’apartheid d’Israël doit prendre fin, comme en Afrique du Sud. BDS ne fait pas que se développer de façon impressionnante sur les campus, dans les Églises, les syndicats, les organisations culturels et les mouvements  sociaux, il est dorénavant adopté par une Commission des Nations-Unies. C’est peut-être le premier rayon de lumière qui inaugure l’aube des sanctions contre le régime d’occupation, de colonialisme de peuplement et d’apartheid d’Israël. »

https://bdsmovement.net/news/new-un-report-confirms-israel-%E2%80%9Capartheid%E2%80%9D-state-calls-bds
Traduction : JPP pour BDS FRANCE

Publicités