Plus de 250 organisations européennes ont publié une déclaration – Justice pour la Palestine maintenant ! Fin de la complicité européenne – marquant les cent ans d’injustice continue envers le peuple palestinien

Plus de 250 organisations, groupes confessionnels, partis politiques et syndicats européens, ont publié une déclaration exigeant justice et responsabilité de la part de l’UE et des États européens, alors que 2017 marque :

  • 100 ans depuis la Déclaration Balfour, dans laquelle le gouvernement britannique promettait unilatéralement l’établissement d’un foyer national juif en Palestine ;
  • 70 ans depuis le Plan de partage de la Palestine voté en 1947 par les Nations-Unies, par lequel les colons juifs se voyaient accorder 55 % de la Palestine alors qu’ils n’en possédaient que 6 % de la terre, en violation des droits des Palestiniens à l’autodétermination, déclenchant la Nakba en septembre 1947 – l’expulsion de plus de 750 000 Palestiniens originaires du pays dans un exil forcé précaire et dangereux ;
  • 50 ans depuis l’occupation israélienne de la Cisjordanie dont Jérusalem-Est, de la bande de Gaza et du plateau du Golan, et la construction qui en suivit de colonies réservées aux juifs – considérées comme illégales par le droit international et comme un crime de guerre par les Conventions de Genève, par toutes les nations, à la seule exception d’Israël.

Les anniversaires ci-dessus nous rappellent la responsabilité des puissances coloniales dans la création d’une situation désastreuse qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui, en violation des droits du peuple palestinien, du droit international et des résolutions des Nations-Unies.

100 ans après la déclaration Balfour, Israël continue d’étendre son projet colonial dans la patrie palestinienne. En conséquence, plus de sept millions de Palestiniens sont toujours en exil et privés de leur droit au retour, sanctionné par la loi, tandis que d’autres continuent d’être déracinés quotidiennement. La Grande-Bretagne et les autres États européens continuent non seulement de se dérober à leur responsabilité fondamentale dans la colonisation de la Palestine, mais ils restent, de façon active, complices des violations continuelles du droit international et des abus relatifs aux droits de l’homme par Israël.

La justice ne peut s’exercer sans la reconnaissance des réalités historiques !

Les signataires de la déclaration ont appelé l’Union européenne et ses États membres à cesser toute complicité avec l’activité coloniale de peuplement continue d’Israël et exigent la levée immédiate du blocus de la bande de Gaza, la liberté de mouvement pour les Palestiniens, le droit à l’égalité pour tous les citoyens d’Israël, le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens, et la prise de mesures contraignantes vis-à-vis de l’État d’Israël, notamment la suspension de l’Accord d’association de l’UE avec Israël, aussi longtemps que celui-ci continue de bafouer le droit international et les droits de l’homme.

En outre, les plus de 250 signataires se sont engagés à intensifier leurs actions afin de faire pression sur l’Union européenne et ses États membres pour qu’ils mettent fin à leur complicité avec les violations israéliennes des droits des Palestiniens.

Lire la déclaration intégrale : ici

http://www.aurdip.fr/plus-de-250-organisations.html

Publicités