MALGRÉ LES INTERDICTIONS, LA PALESTINE AVEC BDS, TOUJOURS PRÉSENTE SUR LA COMÉDIE

!cid_EB9FEC4B-478F-4F3E-89BF-B7A00BF1E280

Cette fois c’est le Man (Mouvement pour une Alternative Non-violente) qui avait demandé une autorisation pour la tenue d’un stand de solidarité à la Palestine place de la Comédie. Après avoir dans un premier temps accepté (par téléphone) la tenue d’un stand sur l’Esplanade, près du kiosque Bosc (à l’extrémité de la Comédie ), la Mairie de Montpellier s’est dédite et a renvoyé le Man tenir un stand place Bec. Les Montpelliérains savent bien que ce lieu peu passant est sans intérêt pour une action militante d’information et le MAN qui a refusé cette proposition n’a pas pu tenir de stand place de la Comédie le samedi 3 septembre.

Les désirs de la LICRA et de ses commanditaires : CRIF et Cie. sont suivis à la lettre par la ville de Montpellier qui manifeste une fois de plus son soutien au colonialisme israélien.

Le Comité BDS France 34 a déposé une déclaration de rassemblement à cette même date et lieu et les drapeaux de la Palestine ont flotté sur la Comédie le samedi 3 septembre 2016. Et il en sera ainsi chaque fois que la Mairie refusera les stands Palestine.

Les intimidations sur le port du t-shirt BDS France ont produit l’effet inverse, plus de 10 t-shirts ont été vendu cet après-midi et parfois à de simples passants scandalisés par cette menace d’interdiction et ce soutien à l’État d’Israël qui il y a quinze jours à peine a effectué 50 bombardements sur la population civile de la bande de gaza.

Les prises de parole des membres du Comité ont dénoncé cette grave atteinte à la liberté d’expression ainsi que les intimidations de la préfecture et du gouvernement socialiste dans sa chasse aux militants BDS en France et particulièrement à Montpellier où deux autres militants BDS doivent être entendus pour le port du tee shirt.

Le NPA, le MAN, l’APLR (Association des Palestiniens Languedoc-Roussillon), CCIPPP34, la CGA, Sud Educ et l’UJFP étaient présents, ainsi que des militants de Nuit debout, pour affirmer leur solidarité contre la répression du BDSF34 et réclamer la liberté d’expression place de la comédie pour le Comité .

Répression qui dépasse le cas du comité BDSF34. En effet, le comité BDSF34 a dénoncé et dénonce la répression dont son victime les militants de Nuit Debout en lutte contre la loi travail et son monde (Jules, Cassandre et Richard Abauzit) victimes aux aussi de la construction de « l’ennemi intérieur » tout comme les militants BDS et de très nombreux militants ou simples citoyens dont le seul crime est d’être musulmans et/ou issus de l’immigration coloniale.

La MÉTROPOLE RENFORCE SES LIENS AVEC ISRAËL :

Le maire de Montpellier également président de la Métropole prépare activement de futurs partenariats économiques dans le domaine du numérique avec Israël. Fin septembre une délégation de la Métropole et une dizaine de chefs d’entreprises se rendront à Tel Aviv. Quand on sait combien le terme pudique de « numérique » abrite en Israël, non seulement les activités dites « civiles » mais aussi militaires et policières (contrôle des populations), on est en droit de s’inquiéter…Dossier à suivre, nous y reviendrons.

Manu14231888_1182267745179660_712819892529494038_o

Manu14231201_1182267555179679_8532596722516187181_o

 

Manu14205924_1182267955179639_1587227818202218308_o

 

!cid_016ABA93-0835-4995-A74E-0158810735BA

Publicités