LETTRE OUVERTE A M. LE MAIRE DE MONTPELLIER POUR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET LE DROIT À MANIFESTER !

LETTRE OUVERTE À M. LE MAIRE DE MONTPELLIER

POUR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET LE DROIT A MANIFESTER

IMG_8310

LE STAND « PALESTINE » PLACE DE LA COMÉDIE : UNE « COUTUME » DE PLUS DE DIX ANS SANS UN SEUL INCIDENT.

Rappelons que la Campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) lancée le 9 juillet 2005 par la société civile palestinienne est une Campagne non-violente, inspirée de Gandhi et de la lutte anti-apartheid de l’Afrique du Sud des années 80.

Rappelons que depuis plus de dix ans le mouvement de solidarité à la Palestine et depuis six ans le comité BDSF34 tient des stands place de la Comédie avec ou sans chapiteau. Qu’en 2004 pendant quinze jours et en 2012 pendant plus d’une semaine, chaque jour, place de la Comédie, sous un chapiteau, ont eu lieu des journées de jeûne de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim.

Rappelons que depuis ces dix années, pas une seule fois la police n’a eu à intervenir pour quelque raison que ce soit contre les membres du comité ou ses sympathisants.

Rappelons que toutes les manifestations de l’été 2014 contre l’agression israélienne sur la Bande de Gaza ont été organisées par le comité BDSF34, que la presse elle-même a salué l’organisation et l’absence de dérapage. C’est dire le degré de responsabilité et de sérieux des membres du Comité BDSF34.

UNE OFFENSIVE ISRAELIENNE INTERNATIONALE CONTRE LE BDS.

Netanyahou a depuis plus d’un an déclaré la guerre à la Campagne BDS internationale lancée la par la société civile palestinienne. Il a débloqué des crédits spéciaux, réuni des spécialistes de la communication et lancé ses troupes et ses officines dans une bataille qui aujourd’hui frise le délire paranoïaque. Le président d’Israël en personne a déclaré que le BDS était une « menace stratégique » pour Israël et qu’il fallait la combattre comme telle (au même titre que l’Iran). Le sigle BDS est associé à la croix gammée, à l’étoile jaune et les militants BDS aux nazis…

(http://www.lemondejuif.info/2015/06/le-boycott-des-produits-israeliens-cette-etoile-jaune-economique-par-marc-knobel/)

C’est dans ce contexte de guerre haineuse contre BDS, dont le stand BDSF34, que la LICRA, obéissant aux ordres est passée à l’offensive à Montpellier([1]), exigeant de la préfecture et de la Mairie l’interdiction de toutes les manifestations publiques et du stand BDS France 34 sur la Comédie pour trouble à l’ordre public. La LICRA a lancé une pétition et même organisé avec le CRIF et ses satellites une manifestation (la première du genre !) à Montpellier contre le Comité BDS France 34, traité d’antisémite et constituant à les en croire une « menace stratégique et existentielle» pour les juifs et pour la jeune Métropole toute entière !

LE COMITE BDSF34 CONTRIBUE À LA LUTTE CONTRE L’ANTISÉMITISME.

 Les explications politiques que nous apportons aux milliers de morts des bombardements de Gaza, à la colonisation, aux emprisonnements et à l’apartheid constituent des réponses en termes politiques explicatifs de l’épuration ethnique, de la colonisation de peuplement, du racisme de l’idéologie sioniste etc.,  qui tous témoignent qu’il ne s’agit pas d’un conflit religieux.

Le respect que nous avons pour les Israéliens juifs anticolonialistes, pro-BDS et les combats que nous avons menés et que nous menons au coude à coude avec eux contre l’état sioniste et ses colons racistes, attestent que « LES » Juifs , pas plus que LES arabes ou LES Musulmans, ça n’existe pas et que ces jugements globalisants sont fondamentalement racistes car essentialistes.

Les valeurs du BDS Palestinien que nous portons, et qui sont les nôtres : Liberté, Justice et Egalité, sont des valeurs nobles dans lesquelles se reconnaissent la jeunesse et tout homme ou femme sincèrement respectueux d’autrui et de justice. C’est dans ces valeurs, avec et pour ces valeurs, que le BDS croît et se développe.

Les valeurs de la non-violence inspirée de Gandhi fondent la stratégie du BDS, elles constituent le socle philosophique qui guide nos actions. Elles offrent à ceux qui nous écoutent et à ceux qui nous rejoignent des perspectives pour un authentique « vivre ensemble ».

Oui vraiment,  nous sommes convaincus que nos explications dans les réunions publiques, sur nos stands place de la Comédie où nous avons beaucoup de discussions, dans nos réunions de sympathisants, dans nos tracts, dans la préparation de nos actions et pendant nos actions sont autant d’initiatives qui contribuent à la lutte contre l’antisémitisme ! Car il ne saurait y avoir de véritable lutte contre l’antisémitisme sans la dénonciation du sionisme qui est à la base des crimes et violations du droit commis en permanence en Palestine par l’état d’Israël qui en a fait sa doctrine.

LE DROIT DE SE RASSEMBLER ET DE MANIFESTER EST UN DROIT CONSTITUTIONNEL !

IMG_7795

Nous étions plus de 2000 selon la presse l’été 2014 à manifester devant la Mairie pour demander la suspension de la journée sioniste dite de Jérusalem. Depuis cinq ans, plus de 50 associations, partis, syndicats montpelliérains et une pétition de plus de 2000 signatures en ont fait de même sans que M. le Maire ne nous reçoive ni ne nous réponde. Alors qu’il s’agit d’une journée politique qui, en présence du Consul d’Israël et de nos élus, viole ouvertement le droit international en proclamant « Jérusalem capitale une et indivisible de l’Etat d’Israël ».

Il aura suffi de deux courriers et d’une manifestation de 250 personnes rassemblées par la LICRA et le CRIF pour abolir 10 ans de « coutume » de stand Palestine sans aucun incident. Il aura suffi que la LICRA, le CRIF et Cie. obéissant aux ordres d’Israël, importent ici, la campagne anti-BDS israélienne pour immédiatement entraver la liberté d’expression du Comité BDSF34 ?

Comment se fait-il que malgré ces 10 années sans aucun incident, Mme Brigitte Roussel-Galiana, Elue déléguée aux Affaires économiques, au Commerce et à l’Artisanat avise par voie de presse la population que le comité BDSF34 devra dorénavant demander l’autorisation deux mois avant ( !) pour tenir un stand sur la place de la Comédie ? La LICRA et les pro-israéliens feraient-ils la loi à Montpellier ?

Le « deux poids deux mesures » est scandaleux. Ce sont précisément ces types de décisions entachées de favoritisme et de communautarisme qui font le lit de l’antisémitisme !

Enfin, au nom de quoi l’activité du Comité BDS France 34 relèverait-elle du commerce et de l’artisanat ? Nous sommes une association de solidarité internationale. Le droit de rassemblement et de manifestation est un droit constitutionnel. Nous le revendiquons et les exécutifs doivent avoir à cœur de le faire appliquer.

10 octobre 2015

LIBERTÉ D’EXPRESSION POUR LE COMITÉ BDS FRANCE 34 :

RASSEMBLEMENT PLACE DE LA COMÉDIE

SAMEDI 17 OCTOBRE À 14H

Comité BDS France 34. Comitebdsfrance34@gmail.com

[1] Comme elle l’a fait à Bordeaux et Toulouse à la même période.

Publicités