PAS DE DRONES D’ORIGINE ISRAÉLIENNE POUR L’ARMÉE DE TERRE FRANÇAISE !

SIGNEZ LA PETITON :  http://pasdedronesisraeliens.wesign.it/fr

Dans le cadre du programme d’équipement de l’armée de terre, la France va se positionner d’ici la fin de l’année sur le drone qu’elle décidera d’acquérir. Dans cette course à l’armement, au moins une entreprise israélienne a déjà été mise hors jeu, IAI (Israel Aerospace Industries), et nous nous en félicitons. Nous exigeons maintenant également par cette pétition, l’exclusion de l’entreprise militaire israélienne Elbit Systems (1).
ParisElbit3


La campagne BDS France (Boycott-Désinvestissement-Sanctions contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international et les principes universels des droits de l’homme) rappelle en effet qu’un autre drone, le Watchkeeper de Thalès (Royaume Uni), est en compétition dans cet appel d’offre. Or ce drone utilise la technologie israélienne développée par l’entreprise israélienne Elbit Systems pour le Hermès 450. Ce dernier est l’une des armes privilégiées utilisée par l’armée israélienne contre la population palestinienne en général, et celle de la bande de Gaza en particulier. Rappelons en effet qu’Israël a assassiné en juillet-août 2014 plus de 2200 Palestiniens à Gaza, dont 550 enfants, selon les Nations Unies. Ce massacre caractérisé comme un crime de guerre selon les normes du droit international a été commis en utilisant des drones fabriqués par Elbit Systems.

Elbit Systems,  qui se sert de la population palestinienne comme cobaye pour tester ses armes, en violation de la 4ème Convention de Genève produit également du phosphore blanc (2), arme chimique redoutable utilisée contre la population civile à Gaza, et participe directement à la construction du mur illégal en Cisjordanie, ainsi qu’aux infrastructures des colonies.

Dans le cadre de la campagne internationale initiée par la société civile palestinienne pour un embargo militaire contre l’Etat d’Israël, Elbit Systems fait déjà l’objet d’une campagne de dénonciation au niveau international (Allemagne, Royaume Uni, Australie, Norvège, Suisse, Brésil…) pour son implication directe dans l’oppression du peuple palestinien (3). En août 2014, des militant-e-s britanniques, dans le cadre de la campagne pour un embargo militaire contre Israël, ont fait fermer temporairement l’entreprise qui construit le drone Watchkeeper (4).

Richard Falk, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens, a demandé dans un rapport, remis aux membres de l’Assemblée générale des Nations Unies, de boycotter l’entreprise Elbit Systems (5).

Les États, dont la France au regard de ses engagements européens et internationaux, ont pour obligation de garantir qu’Israël, comme tout autre État, se conforme au droit international. Nous demandons au gouvernement français de ne pas rendre les contribuables français complices du manquement de la France à ses obligations, mais aussi d’un soutien de fait à une industrie militaire israélienne au service d’une politique coloniale, meurtrière et illégale.

(1) http://pasdedronesisraeliens.wesign.it/fr
(2) http://investigate.afsc.org/company/elbit-systems-ltd
(3) https://www.stopthewall.org/divest-elbit
(4) https://corporatewatch.org/news/2014/aug/13/uk-subsidiary-israeli-drone-manufacturer-shut-down-gaza-protest
(5) http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29260#.Vf3SnOkfVhA

La Campagne BDS France
http://www.bdsfrance.org
campagnebdsfrance@yahoo.fr

Publicités