MONTPELLIER 30 MAI : LA LICRA (ET LE CRIF) MANIFESTENT CONTRE LE BDS ET POUR INTERDIRE LE STAND BDS FRANCE34 PLACE DE LA COMÉDIE

DEPUIS AVRIL 2009, DATE DE CRÉATION DU COMITÉ, JAMAIS LE CRIF ET SES SATELLITES N’ONT TROUVÉ UN SEUL MOTIF POUR ATTAQUER LE COMITÉ BDS FRANCE 34

Le CRIF et ses satellites dont le CCCJM (Centre Culturel Communautaire et Culturel Juif de Montpellier) qui organise depuis 38 ans la journée sioniste de commémoration coloniale dite « de Jérusalem » n’avaient, jusqu’ici, jamais trouvé de motif pour s’attaquer au comité BDS France 34.

IMG_8310Samedi 30 mai, 11h stand du comité BDS France 34, place de la Comédie

Pourtant les actions et les productions du comité BDS Montpellier créé en avril 2009 sont nombreuses y compris à travers la Coalition contre Agrexco dans laquelle il a joué un rôle actif. Coalition contre Agrexco qui a remporté la première et grande victoire du Boycott contre le symbole de l’agriculture coloniale que représentait Agrexco. Victoire contre Agrexco mais aussi contre le CRIF Languedoc-Roussillon qui a tenté, en vain,  plusieurs opérations de com’ pour faire capoter le boycott d’Agrexco. Depuis 2010, le lancement de la campagne contre la journée sioniste dite « de Jérusalem » et les nombreuses actions contre la présence du Consul d’Israël dans les domaines culturel (Festival Montpellier danse, Cinémed…), économique (Chambre de commerce et d’industrie L.R), les nombreuses actions de boycott contre les entreprises israéliennes Mehadrin et Sodastream et une présence vivante et animée avec le stand place de la Comédie, sont autant de raisons qui expliquent la rancoeur et la haine du CRIF et de ses satellites contre le comité BDSFrance 34 et contre la Campagne BDS en général.

Bien sûr ils ne se gênent pas pour nous insulter en nous traitant d’antisémites  puisque nous osons critiquer l’état d’Israël pour ses incessantes violations du droit, son système d’apartheid, sa colonisation, son blocus et ses crimes de guerre. N’ont-ils pas traité d’antisémites des Daniel Mermet, Edgard Morin, Pascal Boniface et même Stéphane Hessel ?

IMG_8315

On pouvait voir ces affichettes sur le parcours de la manifestation de la LICRA…

IMG_8316

Mais depuis toutes ces années et malgré une surveillance assidue, jamais le CRIF n’a pu trouver le moindre fait, le moindre motif pour s’attaquer au comité ou à l’un de ses membres. Aucune des nombreuses actions, aucun des textes, des milliers de tracts, des affiches, des déclarations, des publications sur le site du comité, des panneaux et banderoles ou mots d’ordre dans les manifestations, rien n’a jamais permis au CRIF et aux ennemis de la Palestine d’attaquer dans l’opinion et encore moins en justice, un membre du comité ou le comité BDS France34. Le CRIF, ni personne d’autre d’ailleurs ! Les journalistes locaux, pas forcément d’accord avec nos positions, ont toujours traité avec respect nos activités car elle sont fondées sur la non violence et le respect du droit et sur les valeurs, de justice, de liberté et d’égalité pour les Palestiniens.

Ce 30 mai, jour de la manifestation de la LICRA à la préfecture pour exiger l’interdiction de notre stand sur la place de la Comédie, M. le Préfet a autorisé notre stand sur la Comédie de 10h à 12h. A midi nous avons, comme convenu, enlevé le stand et continué à diffuser nos tracts jusqu’à épuisement du stock. La Ville de Montpellier et la préfecture sont respectueux de notre travail et de la liberté d’expression. Ils ne nous laisseraient pas une minute tenir un stand s’ils avaient le moindre fait attesté de positions, de faits ou d’écrits de notre comité en violation de la loi. Toutes nos activités sont connues, surveillées par la présence des fonctionnaires de police. Nous n’avons rien à cacher et nous ne faisons rien qui contrevienne aux lois. Nous usons de notre liberté d’expression, c’est tout ! et ce n’est pas la LICRA et ses amis qui pourront s’y opposer !

Samedi 30 mai, 11h stand du comité BDS France 34, place de la Comédie

IMG_8317

Aujourd’hui la plainte (https://bdsf34.wordpress.com/2015/05/12/communique-non-aux-mensonges-et-a-la-calomnie-retrait-de-la-plainte-de-la-ldh-2/) « mensongère et calomnieuse » de la LDH (car nos deux camarades sont totalement innocents des accusations de négationnisme, d’incitation à la haine et au crime, d’antisémitisme et de complotisme portées contre eux) est devenue, au mépris de la présomption d’innocence de nos deux camarades et de la liberté d’expression du comité, l’unique et lâche prétexte des attaques du CRIF et de ses satellites contre le comité BDS France 34 en particulier et plus globalement contre la campagne internationale BDS lancée par les palestiniens en 2005.

panneaux

 LA LICRA  AU SERVICE DU CRIF CONTRE LE BDS

A Montpellier c’est la LICRA qui a été chargée de monter au front contre BDS. A Bordeaux également c’est la LICRA qui est intervenue pour demander l’interdiction de la conférence de Farid Esak, Pr à l’université de Johannesburg (Afrique du Sud), ancien militant anti-apartheid, chargé par Nelson Mandela d’un secrétariat pour l’égalité des sexes, mais aussi président de la Campagne BDS d’Afrique du Sud.(https://youtu.be/eraXTuK6kgQ-)

Quelle légitimité a la LICRA pour s’opposer au BDS en France ? Sinon considérer, comme ses amis au pouvoir en Israël et ses amis sionistes du CRIF, que le boycott et le BDS en général sont par définition antisémites. Si c’était le cas le gouvernement aurait dissout la Campagne BDS France et tous les comités BDS en France. Ce faisant la LICRA se discrédite entièrement puisqu’elle adopte une ligne de conduite fondée sur une position idéologique qui n’a absolument pas valeur de loi. Son slogan « BDS ton antisionisme est de l’antisémitisme » est un copié-collé de la propagande israélienne. Elle se range aux côtés des pseudos luttes contre l’antisémitisme qui fleurissent un peu partout et qui ne sont que des manifestations d’allégeances et d’adhésions aux thèses israéliennes.(http://wp.me/p1FhEg-Cq)

photo1

Manifestation de la « LICRIF » , 30 mai pour l’interdiction du stand BDS place de la comédie. L’unique cible de la manifestation : LE BDS ;  l’unique motivation : la haine du BDS !

IMG_8332 (1)Une manifestation hyper protégée par la police. Ce n’est pas le cas de nos manifestations. Preuve est faite que nous ne constituons pas un risque de trouble à l’ordre public. Par contre les positions politiques du CRIF et de ses amis (soutien aux crimes israéliens, à la colonisation galopante etc.)  constituent effectivement un risque de trouble à l’ordre public.

LES ACCUSATIONS D’ANTISÉMITISME DU CRIF ONT PERDU TOUT CRÉDIT

Il est vrai qu’Israël, vénéré au plus au niveau de l’Etat français est tellement discrédité dans la population, que le CRIF, porte parole d’Israël, hésite à monter en première ligne. Surtout avec les choix de la société israélienne qui a renouvelé le mandat du fasciste Netanyhaou. Surtout après les déclarations de quelques uns des nouveaux ministres nommés (un aréopage de racistes et d’extrémistes : http://www.info-palestine.net/spip.php?article15395). Voila pourquoi la LICRA (non membre du CRIF mais amie très proche) a été désignée pour porter le fer, car personne n’accorde plus de crédit aux accusations d’antisémitisme portées par le CRIF. Chacun sait que c’est la voix d’Israël.

La tactique est grossière mais personne n’est dupe : c’est le CRIF qui mène la danse. Son président régional M. Allouche ainsi que sa vice-présidente Mme Perla Danan (passée de la majorité PS à la liste UMP aux dernières municipales) étaient au premier rang de la manifestation. On a également observé à leurs côtés la présence du secrétaire fédéral du Parti Socialiste de l’Hérault : Hussein Bourgi (le même qui a porté plainte contre deux militants du BDS France 34!). Ils obéissent ainsi de concert aux injonctions de Netanyahou qui appelle à la mobilisation générale contre la campagne BDS internationale. Et d’ailleurs on retrouvera le gros des troupes de la manifestation du 30 mai à la journée sioniste dite « de Jérusalem » le 7 juin à Grammont.

UNE DIVERSION QUI TOMBE À PIC

Le bénéfice à très court terme de l’opération de la « LICRIF » c’est de discréditer le comité BDS France 34 espérant ainsi neutraliser la campagne contre la journée sioniste de Jérusalem. Ils espèrent sans doute faire interdire notre rassemblement et notre manifestation du samedi 6 juin à Montpellier et du 7 juin à Grammont.

Chacune et chacun aura compris l’importance du rassemblement samedi place de la Comédie à 14h30, il y aura des prises de parole dont celle de Pierre Stambul, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), qui viendra spécialement pour soutenir l’action contre la journée sioniste.

affiche journée de jérusalem

Publicités