MESSAGES DE SOLIDARITÉ CONTRE LA PLAINTE LDH de BDS42 et PG34

Saint-Étienne le 22 avril 2015 bds42@outlook.fr
Nous, collectif BDS-42, exprimons notre total soutien aux deux militants du collectif BDS-34 visés par une plainte de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).
Nous condamnons cette plainte déposée par la présidente de la LDH-34 et récupérée par la LICRA au sujet de la publication d’une image et de sa légende relayée par ces deux militants sur internet.

Nous sommes conscients de la gravité du contenu raciste de la publication et en ce sens nous la condamnons formellement. Il s’agit d’une erreur non intentionnelle des deux militants du collectif BDS-34 qui a été rapidement rectifiée. Ces derniers se sont empressés de reconnaître leur maladresse et de s’en excuser.
Nous nous offusquons que la présidente de la LDH-34 n’ai pas pris compte de ces faits, en maintenant sa plainte tout en refusant le dialogue notamment avec les principaux concernés. Nous condamnons l’acharnement de la LICRA, qui utilise cet incident pour proposer l’interdiction auprès du maire de Montpellier des manifestations publiques du collectif BDS- 34.
Nous comprenons que l’efficacité du collectif BDS-34 en faveur des droits des palestiniens effraie ces détracteurs, et que cette plainte tombe à point nommé afin de les faire taire.
Nous rappelons que le collectif BDS-34 respecte les principes de la charte du mouvement BDS France à savoir : «Notre action est éthique, citoyenne et politique. Elle s’inscrit dans notre combat permanent contre toute forme de racisme. Elle ne vise pas des personnes ou des groupes en raison de leur origine ou de leur religion juive, ni leurs entreprises ou leurs produits. Nous faisons une différence évidente entre un produit israélien que nous boycottons, et un produit casher produit par une entreprise non israélienne que nous ne boycottons pas. Ce boycott ne vise pas la société israélienne ni les individus qui la composent, en tant que tels, il vise la politique coloniale d’occupation israélienne et ses partisans. »
C’est pourquoi nous pouvons assurer qu’il s’agit d’une erreur de vigilance de la part des deux militants du collectif BDS-34 que d’avoir partagé cette publication.
Cette plainte n’a pas lieu d’être et nous demandons son retrait immédiat. Nous continuerons de manifester notre solidarité avec nos camarades. De ce fait le collectif BDS-42 est signataire de la demande de retrait de la plainte de la LDH-34 envers les deux membres du collectif BDS-34.
Saint-Étienne le 22 avril 2015
______________________________________________
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PARTI DE GAUCHE 34
à propos de la plainte de la LDH contre des militants pro-Palestiniens
Le PG 34 réaffirme sa détermination constante à lutter contre tout antisémitisme ou négationnisme quelle que soit son origine. Et c’est dans ce sens qu’il a pu comprendre la plainte de la LDH.
Cependant il peut témoigner grâce à ses militants de l’absence constante de comportements ou de propos antisémites dans les actions des militants pro-Palestiniens de l’Hérault, en particulier durant les moments dramatiques de la dernière offensive Israélienne contre les habitants de Gaza. Le PG 34 a été soulagé en apprenant que l’erreur des deux militants du comité BDS34, à savoir mettre en ligne deux photos, accompagnées sans qu’ils ne l’aient vu d’un texte négationniste effectivement inadmissible, a été. réparée immédiatement dès que celle-ci leur a été signalée .
A l’heure où les dernières élections Israéliennes rendent encore plus indispensable le soutien au peuple Palestinien dans la reconquête de ses droits, le PG apprend avec soulagement que le dialogue se renoue entre la LDH de l’Hérault et les organisations de soutien au peuple Palestinien, CCIPP 34 et BDS 34 afin que la plainte déposée par la LDH Hérault soit retirée.
Nous appelons de tous nos vœux à ce que la médiation en cours aboutisse. Et ceci d’autant plus que la lutte menée par ces militants pour les droits légitimes des Palestiniens reste malheureusement elle aussi indispensable.
Muriel Ressiguier et Joël Vezinhet, co-secrétaires départementaux du PG.34.

Publicités